énorgueillir


énorgueillir
   "S'énorgueillir"; avoir de l'orgueil. C'est comme s'il y avait "orgueil en". La préposition "en" ne se détache pas, et la première syllabe a le son nasal; il ne faut point d'accent sur l'"e" initial, et l'on doit redoubler l'"n" dans la prononciation. Il en est de même des mots "enivrer", "enharmonique", "ennoblir"; mais si ce dernier signifie rendre noble, on prononcera et on écrira "anoblir".
   Le dictionnaire de Trévoux et celui de Richelet, disent qu'il faut prononcer "anivrer", "anorgueillir"; mais cela n'est pas admis.

Dictionnaire grammatical du mauvais langage. . 2014.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • enorgueillir — [ ɑ̃nɔrgɶjir ] v. tr. <conjug. : 2> • 1160 ; de en et orgueil ♦ Rendre orgueilleux, flatter (qqn) dans sa vanité. Succès qui enorgueillit. ♢ Pronom. S ENORGUEILLIR DE : devenir orgueilleux, tirer vanité de (qqch.). ⇒ se glorifier, se… …   Encyclopédie Universelle

  • enorgueillir — ENORGUEILLIR. v. a. (Il se prononce comme s il y avoit deux N, la première nasale, la seconde articulée.) Rendre orgueilleux. La faveur l aenorgueilli. f♛/b] Il s emploie avec le pronom personnel. S enorgueillir de son savoir, de sa bonne fortune …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • enorgueillir — Enorgueillir. v. a. Rendre orgueilleux. La faveur l a enorgueilli. Il est aussi n. p. S enorgueillir de son sçavoir, de sa bonne fortune …   Dictionnaire de l'Académie française

  • enorgueillir — (an nor gheu llir, ll mouillées, et non an nor gheu yir, an prononcé comme dans antérieur ; quelques uns prononcent é nor gheullir ; mais cette prononciation est contraire au bon usage) v. a. 1°   Rendre orgueilleux. Les succès l enorgueillissent …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ENORGUEILLIR — v. a. (Il se prononce comme s il y avait deux N, la première nasale, la seconde articulée. Quelques uns prononcent Énorgueillir. ) Rendre orgueilleux. Les succès l enorgueillissent. La fortune l a bien enorgueilli.   Il s emploie aussi avec le… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ENORGUEILLIR — v. tr. Rendre orgueilleux. Les succès l’enorgueillissent. La fortune l’a bien enorgueilli. S’enorgueillir de son savoir, de ses richesses …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • enorgueillir — s Enorgueillir, Tumere, Efferre animos, Superbire. Le bruit enorgueillit, Inflat animos rumor. Enorgueillis en la confiance de leur droit, Iuris sui fiducia feroces, B …   Thresor de la langue françoyse

  • enorgueillir — vt. , rendre orgueilleux : êfyardâ (Albanais.001). E. : Bomber. A1) s enorgueillir, s encroire : s êfyardâ vp. (001), fére l fyé <faire le fier> vi. (001), s êkraire (001, Albertville). E. : Gonfler (Se) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • s'enorgueillir — ● s enorgueillir verbe pronominal être enorgueilli verbe passif Tirer vanité, orgueil de quelque chose : S enorgueillir de ses succès. ● s enorgueillir (synonymes) verbe pronominal être enorgueilli verbe passif Tirer vanité, orgueil de quelque… …   Encyclopédie Universelle

  • enfler — [ ɑ̃fle ] v. <conjug. : 1> • 980; lat. inflare « souffler dans » I ♦ V. tr. 1 ♦ (1538) Vieilli Gonfler d air. Enfler ses joues. « Comme les voiles d un navire auquel manque le vent qui les enflait » (Marmontel). 2 ♦ Faire augmenter de… …   Encyclopédie Universelle